Sainte Maure de Touraine, « la Pierre Fondue » ou Dolmen de Boumiers.

Ce dolmen rectangulaire en calcaire turonien est composé de quatre supports tous fortement inclinés vers l’intérieur.Ce dolmen découvert en 1870 par l’abbé Jacques Bourasse, archéologue né à Sainte Maure de Touraine, se trouve en plein champ. Sa table a été cassée et déplacée, elle se trouve maintenant en porte à faux par rapport au reste du dolmen.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

 

dolmen des baumiers 10

  

dolmen des baumiers 9 bis

  

dolmen des baumiers 7

 

 dolmen des baumiers 6

  

dolmen des baumiers 5

 

dolmen des baumiers 4

  

dolmen des baumiers 3

  

dolmen des baumiers 2 

  

dolmen des baumiers 1

 

dolmen des baumiers

Le pigeonnier troglodyte de Cinais en Indre et Loire

Cinais est un petit village d’Indre et Loire faisant parti du Canton de Chinon. Dans le bourg se dresse un magnifique pigeonnier troglopdyte. Il comprend 180 trous de boulins sur 7  rangées. Le nombre de trous de boulins c’est à dire de niches servant d’abris aux pigeons dépendait de la surface de la propriété (1 trou de boulin par arpent c’est à dire 42 ares).

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

  

 

pigeonnier de cinais 7

   

pigeonnier de cinais 6

 

pigeonnier de cinais 5

 

pigeonnier de cinais 4

  

pigeonnier de cinais 3

 

pigeonnier de cinais 2

  

pigeonnier de cinais 1 

 

pigeonnier de cinnais

Quelques belles maisons troglodytes situées dans la vallée de Courtineau (Indre et Loire)

La vallée de Courtineau en Indre et Loire est très connue pour ses maisons troglodytes à flanc de côteau, on peut voir des falaises truffées de portes et d’escaliers. Très recherchées, elles sont par nature écologiques, au délà du style esthétique, les maisons troglodytes possèdent de nombreux atouts liés au confort et à la maîtrise de l’énergie qui séduisent particulièrement les écologistes.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand. 

 

 

 maison troglodyte

 

maison troglodyte 1

 

maison troglodyte 2

  

maison troglodyte 3

 

maison troglodyte 4

 

maison troglodyte 5

 

maison troglodyte 6

  

maison troglodyte 7

 

maison troglodyte 8

Le moulin cavier de la Herpinière.

Le moulin cavier semi troglodytique de la Herpinière date du milieu du XVIe siècle. Il a été restauré au cours des années 70 et recensé aux Monuments Historiques.

Le moulin cavier comporte une cage de bois réduite appelée hucherolle supportant les ailes, pivotant sur 360° au sommet  d’une tour maçonnée conique comportant le local des meules.

Cette tour est prolongée au niveau du sol par une galerie voutée qui donne accès à sa base (pivot). Un remblai de terre consolidée par une maçonnerie forme une plate-forme qui masque la base de la tour. Cette « cave » abrite souvent d’autres meules et leur système de régulation. Elle logeait aussi parfois le meunier et sa famille.

L’escalier  permet d’accéder à la hucherolle et également, à orienter les ailes face au vent.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

   

moulin a vent 8 

 

 

moulin a vent 7

 

moulin a vent 6

 

moulin a vent 5

  

moulin a vent 4

 

moulin a vent 3

  

moulin a vent 2

 

moulin a vent 1

 

Moulin a vent

Aqueduc gallo-romain de Luynes en Indre et Loire.

L’aqueduc de Luynes n’est certes pas aussi impressionnant que le pont du Gard, mais il n’en est pas moins intéressant. Construit entre le II et IV siècle, il captait les eaux de la pie noire et alimentait un habitat antique. D’une longueur totale de 1800 mètres, l’aqueduc était composé d’une partie aérienne de 600 mètres qui continuait ensuite sous terre sur une longueur de 1200mètres. Il ne reste plus qu’une quarantaine de piles plus ou moins bien conservées sur les 90 d’origine.  Neuf sont tout de même reliées entre elles par des arcs en plein cintre.

Cet aqueduc est une curiosité à découvrir, il contribue à la richesse de la région dans le patrimoine gallo-romain à protéger.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

aqueduc de luynes 9

aqueduc  de luynes 8

aqueduc de luynes 7

aqueduc de luynes 6

aqueduc de luynes 5

aqueduc de luynes 4

aqueduc de luynes 3 bis 

aqueduc de luynes 2

aqueduc de luynes 1

aqueduc de luynes

Loches, sa forêt domaniale, ses pyramides.

A Loches, la nature et les hommes ont su réaliser un véritable chef d’oeuvre, un décor enchanteur faisant de cet endroit privilégié, un des sites les plus séduisants de France.

En dehors de la ville, on découvre la forêt domaniale de Loches. Cette ancienne forêt royale s’étend sur 3586 ha. Différentes essences constituent une partie de sa richesse, essentiellement le chêne sessile. Elles conserve les aménagements et infrastructures des XVIII et XIX siècle, allées forestières et carrefours en étoiles. Sur certains ont été édifiés quatre pyramides « St Quentin, Génillé, Montaigne et Montaigu » lieux de rendez-vous de la chasse à courre.

Des itinéraires pédestres à thème historique ou sylvicole offrent d’intéressantes promenades.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

Dans quelques jours j’aurais le plaisir de vous présenter mes premières animations de Noêl.

pyramide de loches 11

pyramide de loches10

pyramide de loches 9

pyramide de loches 8

pyramide de loches 7

pyramide de loches 6

pyramide de loches 5

pyramide de loches 4

pyramide de loches 3 

pyramide de loches 2

pyramide de loches 1

pyramide de loches

Le barrage-éclusé de Larcay.(Indre et Loire).

La canalisation d’une rivière consiste à modifier le régime de ses basses eaux par la mise en place d’ouvrages destinés à améliorer les conditions de navigabilité. La rivière du Cher est aménagée entre 1836 et 1841  par l’ingénieur Camille Bailloud qui fait construire 16 barrages à fermettes mobiles inspirés du système inventé par Charles Poirée en 1834.

Parmi ces  16 barrages figure celui de Larcay.

Chaque barrage est constitué d’une passe navigable sur laquelle est établi un barrage mobile, d’un réservoir fixe pour l’écoulement des eaux surabondantes, d’une écluse en maçonnerie et d’une maison éclusière.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

maison éclusière de larcay9

 

 

 

 

Le rocher d’escalade au Lac de Chambray les Tours.

Chambray les Tours, situé à quelques kilomètres de Tours, en Indre et Loire, est une commune où il fait bon vivre. Elle bénéficie d’équipements de qualité et de services de proximité qui participent au cadre de vie et au dynamisme de la commune.

Depuis 2001, de nouveaux équipements ont pu voir le jour, comme une médiathèque, un gymnase, une base nautique au Lac, ainsi qu’un rocher servant d’entrainement pour l’escalade, à la forme d’un moaï (statue de l’île de Pâques).

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

 

 

 

 

 

Esvres, son vignoble « Le Noble Joué » avec de belles couleurs automnales.

Dans mon article précédent, je vous ai présenté le vignoble « Le Noble Joué » photographié au printemps. Je vous propose aujourd’hui, le même vignoble pris en automne, c’est une explosion de couleurs. Dame nature est belle, elle nous offre de merveilleux spectacles.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

 

 

 

 

 

Esvres, son vignoble « Le Noble Joué » avec pressoir et loge.

Esvres, située en Indre et Loire est une commune viticole, certes modeste aujourd’hui, un peu plus de 1 % du territoire est consacré à la vigne.

Le vignoble n’a pas la réputation des grands vignobles français, mais le produit « Le Noble Joué » est de qualité.

Sur les hauteurs d’Esvres on peut observer, côte à côte, un pressoir, une loge de vignes et le vignoble « Noble Joué ».

Ces photos ont été prises au printemps, je vous présenterais dans mon prochain article, le même vignoble avec de belles couleurs automnales.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.